HOMELIE DE Mgr BRINCARD POUR LA FETE DE LA DEDICACE DE LA CATHEDRALE LE 11 JUILLET 2012



HOMELIE DE Mgr BRINCARD POUR LA FETE DE LA DEDICACE DE LA CATHEDRALE LE 11 JUILLET 2012

 
Comme nous le dit la liturgie de ce jour, si belle et si lumineuse, nous célébrons le jour où Dieu a fait de cette maison le lieu de sa gloire et de sa sainteté. Et comme j’y faisais allusion, il est important de redécouvrir ce qu’est une église à l’occasion de la fête de la dédicace de celle-ci. Nous savons que ce n’est pas chose si facile aujourd’hui. Il n’y a pas très longtemps, il y a quelques jours, je me trouvais dans une église de la Bourgogne, belle par ses proportions, et belle par sa forme et pourtant elle m’a semblé triste. On y trouvait pas ou très rarement une assemblée, pour donner la signification à ce lieu de rencontre avec Dieu. La présence eucharistique était là, mais qui venait près d’elle ? Et par ailleurs, je savais que ce lieu était souvent un lieu de concert. C’était donc sa dimension esthétique qui était mise en valeur et certes elle existe. Mais l’essentiel n’était pas là. Il me semble important aujourd’hui, lorsque nous entrons dans une église, de voir que derrière un plan, il y a un programme et c’est ce programme que je voudrais rapidement évoquer.
 
Nous parlons de la présence de Dieu dans une église qui lui est consacrée, c’est-à-dire qui lui est donnée et qui lui est réservée. Il faut tout de même se souvenir que le mot « présence » a plusieurs significations quand nous parlons de la présence de Dieu. Vous avez d’abord la présence d’immensité de Dieu, cette présence nous rappelle la grandeur de Dieu et qu’il est au-delà de sa création, tout en la soutenant dans l’existence. Car si Dieu ne soutenait pas sa création dans l’existence elle s’évanouirait dans le néant. On l’oublie trop et peut-être faut-il le remercier davantage de ce soutien. Mais c’est le soutien apporté par une présence qui est au-delà de tout. Et c’est pourquoi on l’appelle la présence d’immensité.
 
Et puis il y a une présence d’intimité. Cette présence d’intimité dans une église comme celle-ci nous est présentée à travers un signe merveilleux de l’alliance de Dieu avec les hommes. Et ce signe c’est l’Eucharistie. Quand nous entrons dans une église, instinctivement, du moins je l’espère, si nous sommes guidés par la foi, nous cherchons cette présence. C’est la présence du Christ. Présent par son corps, son sang, toute son humanité, et à travers cette humanité par toute sa divinité, une dans les trois personnes divines ce qui fait que la très sainte trinité est présente dans ce tabernacle que vous avez devant vous, au fond de l’église. Et la petite lampe qui nous rappelle cette présence nous invite à venir adorer c’est-à dire à nous recevoir de Dieu dans l’action de grâces, dans la contrition, c’est-à-dire dans le regret de ne pas toujours avoir dit « oui » à cet immense amour qui vient vers nous. Et aussi dans l’espérance, le désir de répondre pleinement à ce que cet amour attend de nous et qu’il nous donne finalement.  Il y a donc la présence eucharistique, une présence d’intimité, une présence par laquelle Dieu nous fait comprendre qu’il s’est mis à notre portée pour nous hisser à son niveau. Et c’est étonnant. Il faut avoir davantage approfondi le sens de la présence d’immensité pour découvrir combien la proximité de Dieu est bouleversante. C’est la proximité de l’ami qui veut nous serrer contre son cœur pour transformer le notre dans le sien. Chers amis, le curé d’Ars, quand il prêchait sur l’Eucharistie, cette présence que j’évoque et qui donne tout son sens à cette cathédrale, il se tournait vers le tabernacle et il pleurait et il ne pouvait dire plus qu’une seule parole mais qui bouleversait tous les fidèles qui l’entendaient et les convertissait parfois : « Il est là. Il est là. Il est là. » Dans l’amour, et tous ceux qui vivent un amour humain à travers le mariage, le savent, dans l’amour  la présence est indispensable et la présence aux enfants. Et tous les cadeaux de la terre ne remplaceront pas cette présence. Et c’est pourquoi il y a peut-être trop d’enfants qui pleurent. Et donc dans l’amour la présence a un sens très grand. Pourquoi ? Parce que la présence est le signe, non pas qu’on donne, mais qu’on se donne. Jésus présent dans le tabernacle et présent sur l’autel dans quelques instants, nous fait comprendre cela, mais dans la lumière de la foi. Présence d’immensité, présence d’intimité.
 
Enfin il y a une présence en nous qu’il faut construire. Cela nous a été rappelé dans une des lectures de ce jour. C’est nous qui, depuis le baptême, devenons le temple de Dieu, par la grâce qui nous communique la présence en Jésus de toute la Trinité divine. Pour vous faire comprendre cela, j’utilise une image, car les images même si elles sont impuissantes peuvent toucher un instant notre sensibilité de telle manière qu’elle se calme et que nous puissions nous élever vers les hauteurs sublimes où la foi nous mène. Le soleil se donne dans son rayon. On peut le comprendre très concrètement quand on ouvre la porte d’une maison et que le soleil brille dehors. Voilà qu’il devient tout proche à travers le rayon dans lequel il se donne. C’est la grâce. Dieu qui se donne dans un rayon. Il en va ainsi depuis le baptême et ce soleil veut briller de plus en plus dans notre cœur de telle manière que nous soyons le vrai temple de sa gloire. Celui-ci est ordonné vers cette présence en nous.
 
Chers amis, quand on a un peu découvert tout cela, on comprend pourquoi on honore d’une manière particulière cet édifice. Je ne me promène pas dedans en regardant les piliers ou les voûtes. Je vais d’abord vers celui qui nous invite à le rencontrer, qui se donne et qui attend que je l’accueille et que je me donne à lui. C’est tout le sens de la célébration eucharistique. Car le rayon dans lequel il se donne, il est sanglant, c’est le rayon qui sort de la croix. Jésus vient toujours vers nous dans l’eucharistie par et avec sa croix.
 
Alors évidement quand je vois des personnes se promener, je peux comprendre, je les respecte, et en même temps je suis triste. Je me dis toujours que c’est bien de regarder l’église  mais ça fait un drôle d’effet quand une personne est présente de regarder la pièce où elle se trouve sans d’abord la regarder. Je me rappelle, il y a quelques années dans une très belle maison, où il y avait de très beaux meubles et de très belles choses, les invités qui entraient  et regardaient d’abord les meubles « Oh comme c’est beau ! oh comme c’est intéressant ! » Et la personne qui invitait était laissée et attendait. Et bien je me dis que regarder une église d’une manière esthétique c’est un bon début mais il ne faut pas en rester au début. Et je voudrais tant que toutes les personnes qui entrent ici se découvrent immensément aimées par Jésus. Et à partir de là vivent dans ce lieu une rencontre. Et je pense que mes frères prêtres que je salue avec reconnaissance sont eux aussi des témoins émerveillés de conversions subites ici comme dans toutes les églises. Mais ici d’une façon particulière peut-être à cause de la présence de la Vierge. Je me souviens d’une personne il n’y a pas tellement longtemps, une personne qui partait en pèlerinage à Saint Jacques de Compostelle, c’est-à-dire avec une grande recherche dans le cœur. Je la rencontre après la célébration de l’Eucharistie ici. Et elle me dit : «  je ne suis pas croyante. » Ca veut dire « je n’ai pas encore découvert -c’est ma traduction-  je n’ai pas encore découvert combien Dieu m’aimait et comment répondre à cet amour. Mais voilà, après cette célébration eucharistique et dans ce lieu j’ai éprouvé un paix extraordinaire. C’est un lieu (et j’aimerais qu’on retienne la définition car elle est très belle) c’est un lieu de bonté et de paix. » Elle ajoutait : « La beauté au service de la bonté et de la paix resplendit. » Ca m’a beaucoup impressionné !  Prions pour que ce soit pour nous un lieu où notre cœur se transforme en celui de Jésus. Prions pour tous ceux qui y entrent et souhaitons à chacun le bonheur d’une grande rencontre avec Jésus avec ce cœur qui a tant aimé les hommes. Que la Vierge nous y aide.
 
 

Maryline Reymond
Lu 418 fois



Autres documents :
1 2 3 4 5 » ... 9

Actualités | Horaires messes et offices | Année de la foi | Vie spirituelle | Prédications | Nous contacter





Abonnez-vous à la lettre du site