Homélie du 2ème dimanche de carème année A

La Transfiguration de Jésus



Chaque année, le second dimanche de Carême, nous avons le récit de la Transfiguration de Jésus. Nous venons de l'entendre en l'évangile de St Matthieu. Qu'il s'agisse de cet évangile, ou de ceux de Marc et Luc, l'événement se situe après l'épisode de la profession de foi de Pierre disant à Jésus: "Tu es le Messie", suivie aussitôt d'une première annonce de la Passion et de la Résurrection. On sait comment Pierre a réagi: "Non, cela ne t'arrivera pas", ce qui lui vaut la réplique de Jésus:

"Passe derrière moi, tes pensées ne sont pas celles de Dieu". Jésus de dire alors à ses disciples, à tous: ,

"Si quelqu'un veut venir à ma suite, qu'il prenne sa croix, et qu'il me suive".

C'est quelques 6 jours après qu'il prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, qui seront plus tard les témoins d'une autre transfiguration, douloureuse celle là, celle de l'agonie. Il les emmène aujourd'hui sur une haute montagne, une montagne qui évoque celle du Sinaï avec la nuée qui traduit une intense présence divine. Luc nous dit que Jésus était en prière, quand son visage et ses vêtements brillèrent d'un éclatante lumière. N'est-il pas le nouveau Moïse, mieux que lui "le Fils bien aimé en qui le Père se complait, que nous devons écouter? "

Moïse et Elie sont là comme les 2 grands prophètes qui annonçaient le mystère de Jésus. Saint Luc précise même qu'ils s'entretenaient avec lui de sa mort à subir à Jérusalem. Pierre émerveillé ne comprend rien, il parle de dresser 3 tentes, en s'oubliant lui même avec ses 2 compagnons. Il ne saisit pas que Jésus après leur avoir annoncé la croix qui lui était destinée voulait les réconforter dans leur foi mise à mal par une telle prédiction. Au delà de la souffrance, il y a la résurrection que laisse entrevoir la Transfiguration dont ils sont les témoins.

L'évangile ajoute qu'en descendant de la montagne il demanda à ses disciples de n'en parler à personne, si ce n'est après sa Résurrection ... mais ils se demandaient entre eux ce que cela pouvait signifier.

Et pour nous aujourd'hui, que nous enseigne cet épisode de la vie de Jésus? Il est vrai que nous sommes avantagés par ce que nous savons de la mort et de la Résurrection de Jésus ...

Abraham, invité à quitter son pays pour devenir une grande nation, porter un grand nom, devenir source de bénédiction ... faisait preuve d'une extraordinaire confiance en la promesse divine !

Saint Paul nous invite, en écrivant à son disciple, à prendre notre part de souffrance avec la force de Dieu, à croire à la sainteté de notre vocation qui ne se réalise qu'avec sa grâce ... en regardant le Christ Jésus qui au delà de la mort fait resplendir la vie et l'immortalité.

Le carême nous invite justement à contempler Jésus dans sa marche vers Pâques à travers sa vie et sa Passion, qu'évoque justement en ce 2ème dimanche le récit de la Transfiguration.

Je n'insisterai pas sur les difficultés de la vie quotidiennes, les épreuves de tous ordres que chacun peut connaître un jour ou l'autre, sur celles plus ou moins douloureuses des fins de vie ... croix inévitables qui peuvent marquer notre suite de Jésus. La Transfiguration de Jésus, et surtout sa Résurrection dont elle est l'annonce, doit être pour nous source de l'Espérance la plus merveilleuse qui donne sens à notre vie, en toute circonstance.


Le Psaume Graduel, psaume de marche vers le terme de nos vies, nous faisait prier il y a quelques instants: "Dieu veille sur ceux qui mettent leur espoir en son amour. .. Il est pour nous un appui, un bouclier!" "Son Fils bien-aimé, Ecoutons Le, Regardons Le ... " Dieu nous aime en Lui ... Sa Transfiguration, ou mieux sa Résurrection annonce la nôtre!
 
Dieu nous aime en lui, en lui qui s'offre au Père en l'Eucharistie à laquelle il nous associe, l'Eucharistie source de vie et gage de résurrection.

Père Jean Harrouët


Emmanuel Gobilliard
Lu 6214 fois


Autres documents :
1 2

Homélies | Homélies Année C | Homélie année A | Homélie année B





Abonnez-vous à la lettre du site