Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Cathédrale Notre-Dame du Puy-en-Velay

Serveur et serviteur

Le Père Bernard Planche, nouveau recteur de la Cathédrale du Puy, sera installé dimanche 18 septembre durant la messe de 10h30, en présence de Mgr Crépy. Il nous dit en quelques mots comment il perçoit sa nouvelle mission.

         Etre prêtre, parait-il c’est être tout à tous. Alors être recteur de la cathédrale du Puy est un excellent poste pour exercer son sacerdoce : il faut à la fois être celui qui accueille les pèlerins de Notre-Dame du Puy, celui qui envoie les pèlerins de Saint-Jacques, le pasteur de ceux qui ont fait de ce sanctuaire le lieu habituel de leur pratique religieuse, l’hôte des grandes célébrations diocésaines, le gardien et l’animateur d’un chef d’œuvre d’architecture et des merveilles d’art qui y sont rassemblées… Etre recteur c’est tout cela et sans doute bien d’autres choses qu’il me reste à découvrir.

         Je n’ai pas toutes les qualités requises pour cette fiche de poste ! Je mesure depuis quelques jours combien le recteur de la cathédrale n’est rien sans l’aide des prêtres qui lui prêtent concours, sans l’équipe des religieuses apostoliques de Saint-Jean, sans les salariés et les bénévoles qui se dévouent sans compter, et sans la foi et la prière des fidèles habitués ou simplement de passage, qui font de ce sanctuaire un haut lieu spirituel.

         Cet héritage de foi, ce lieu unique où l’on vient auprès de Marie pour se rapprocher de Dieu, il ne s’agit pas de le conserver à la manière de l’homme évoqué par Jésus dans la parabole des talents qui enterrait la pièce qui lui était confiée. Nous avons à lui faire porter du fruit en lui permettant de transmettre le message de miséricorde et de proximité de Dieu qui est le sien depuis presque 1 600 ans ! Tant de nos contemporains ont soif de Dieu et voilà que nous sommes dépositaires d’une source. « Vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau ! Gratuitement, venez-vous désaltérer » disons-nous avec Isaïe.

Finalement, être recteur, c’est un peu être serveur : l’Eglise avec Marie puise l’eau au cœur de Dieu et il nous appartient de la distribuer à tous ceux et celles qui viennent s’attabler ici. Serveur d’eau vive. Serviteur de la rencontre entre Dieu et les hommes. Rude tâche… Mais elle est belle !

Bernard Planche