Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre de Musique Sacrée du Puy-en-Velay
Centre de Musique Sacrée du Puy-en-Velay Centre de Musique Sacrée du Puy-en-Velay

Concerts de Carême

Du dimanche 5 mars au dimanche 9 avril, 5 concerts de Carême sont proposés à la cathédrale. Afin de s'y préparer spirituellement, les 5, 12 et 26 mars, des conférences de Carême sont proposées au rectorat de la cathédrale.
Lors des concerts, venez écouter parmi les plus grandes pages de la musique sacrée : le Miserere d'Allegri, Crucifixion de Marcel Dupré (orgue), le Sept Paroles du Christ en croix de Haydn, le Stabat Mater de Pergolèse et venez enfin découvrir la Passion selon saint Jean d'Alessandro Scarlatti.

Dimanche 5 mars 2017 – 17h
Le Puy-en-Velay – Cathédrale Notre-Dame

Miserere mei, Deus (Allegri, Hassler, Lotti, Leo, Mozart)

Le psaume 50 ouvre le temps du Carême dans la messe du mercredi des cendres. Il est égalmeent le psaume que l'Eglise chante tous les vendredis à l'office de Laudes. Dans un de ces commentaires, saint Jean-Paul II le définissait comme "le psaume du mystère de la Miséricorde divine".
Ce texte magnifique est à la fois le chant du pécheur (David qui reconnaît sa faute) et de celui qui est sauvé par la Miséricorde infinie de Dieu. Ce concert propose d'entendre différentes mises en musique de ce psaume par quelqu'uns des plus grands compositeurs et notamment l'une des plus célèbres : celle d'Antonio Allegri dont l'histoire dit qu'elle était réservée à la chapelle sixtine, dont la manuscrit était jalousement conservé dans les archives du Vatican et dont nul ne pouvait s'approcher ou prendre en copie sous peine d'excommunion. En 1770, le jeune Mozart, âgé de 14 ans, a retranscrit le manuscrit de mémoire après l'avoir entendu lors de l'office du Mercredi saint à la chapelle sixtine. 
 

Ensemble de solistes du Centre de musique sacrée du Puy
Frédérique GROS, orgue
Constance GARNIER, violoncelle
Julien COURTOIS, direction

Dimanche 12 mars 2017 – 17h
​Le Puy-en-Velay – Cathédrale Notre-Dame

Crucifixion 

Récital d’orgue

Frédérique GROS, organiste titulaire

Dimanche 19 mars - 17h
Le Puy-en-Velay - Cathédrale Notre-Dame

Haydn - Les sept paroles du Christ en Croix

Que ce soit dans sa version originale pour orchestre (1787) ou quatuor (1788), cette oeuvre de Joseph Haydn fait sans aucun doute parti des plus intenses moments de musique qu'il soit donné d'entendre.

Dans cette œuvre (« Sept sonates avec une introduction et, à la fin, un terremoto »,) force est même de reconnaître que cette science musicale est mise au service d’une extraordinaire variété d’émotions humaines et spirituelles . Les thèmes musicaux, tour à tour aériens ou pesants, dépouillés ou délicatement ornés, s’insèrent dans une construction harmonique et formelle qui fait s’opposer la douleur à la consolation, la haine  à l’amour, et le désespoir  à la promesse du paradis. Le tout s’articule en miroir autour de la 4e sonate (5e pièce), climax religieux qu’est le moment du doute (« Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »)
 

Ensemble VENTADOUR
Aurore JOUBERT-DESHOUCHES, violon
François DRAGON, violon
Gérard COGNE, alto
Colette COMBOURIEU, violoncelle et direction

Dimanche 26 mars 2017 – 17h
​Le Puy-en-Velay – Cathédrale Notre-Dame

Giovanni Baptista Pergolesi / Stabat mater

En 1736, la Confrérie des Chevaliers de la Vierge des sept douleurs commande à Pergolèse pour San Luigi di Palazzo à Naples un nouveau Stabat Mater pour remplacer l’œuvre éponyme de Scarlatti disparu 11 ans plus tôt, à moins que l’ordre ne soit venu du duc dei Carafa Maddaloni au service duquel le compositeur se trouvait. Reclus au monastère di Puzzuoli dans la baie de Naples, rongé par la phtisie, ce dernier y jettera toutes ses dernières forces.
La gloire de l’œuvre et de son auteur dépasseront vite les murs de la paroisse napolitaine, comme en témoigne 3 ans plus tard le Président de Brosse lors de son voyage en Italie, puis gagne toute l’Europe des lumières, suscitant de nombreuses adaptations, dont celle de Bach lui-même.
D’aucuns reprocheront toutefois, et jusqu’à Huysmans lui-même dans « A rebours » deux siècles plus tard, le caractère trop opératique de cette œuvre sacrée, soupçonnant le « stilo moderno » de la Serva Padrona de s’y être glissé.

Ensemble instrumental baroque

Maîtrise de la cathédrale du Puy
Marine LAFDAL-FRANC, soprano
Eloïse MAGAT, mezzo-soprano
Emmanuel MAGAT, direction

 

Dimanche 9 avril 2017 - 17h
Le Puy-en-Velay - Cathédrale Notre-Dame

Alessandro Scarlatti / La Passion selon Saint Jean et les Répons pour la Semaine Sainte

Le librettiste de Scarlatti s'est concentré sur l'épisode le plus sombre de la Passion : celui de la crucifixion. Historiquement, cette Passion constitue l'un des rares exemples de Passion catholique. La présence d'un récitant (en italien Testo) et l'utilisation du texte latin confèrent un ton solennel étranger aux oratorios du même compositeur, très proches quant à eux du style profane de l'opéra.
A l'encontre des oratorios qui commencent par une ouverture instrumentale, la Passion selon saint Jean est introduite par un prélude qui amorce la longue intervention du Récitant.
Pour ce concert, le récit de la Passion sera ponctué de quelques-uns des Répons de la Semaine Sainte du même compositeur, un peu à la manière de Bach qui ponctue ses Passions par des choeurs et des chorals.   

Solistes, choeur et ensemble instrumental du Centre de musique sacrée du Puy
Michal OKON, récitant (mezzo-soprano)
François PERRENOT, le Christ (basse)
Sylvain LANTHEAUME, Pilate (contre-ténor)
Julien COURTOIS, direction