Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre de Musique Sacrée du Puy-en-Velay
Centre de Musique Sacrée du Puy-en-Velay Centre de Musique Sacrée du Puy-en-Velay

Présentation

En effet, en France, la plupart des fonds musicaux de l'Ancien Régime ont été détruits au cours de la Révolution. Les documents anciens, surtout pour ce qui est de la musique sacrée, sont donc beaucoup plus rares que dans les pays voisins. En outre, peu de fonds sont aussi riches que celui de la Cathédrale du Puy, constitué de plus de 700 oeuvres.

En effet, en France, la plupart des fonds musicaux de l'Ancien Régime ont été détruits au cours de la Révolution. Les documents anciens, surtout pour ce qui est de la musique sacrée, sont donc beaucoup plus rares que dans les pays voisins. En outre, peu de fonds sont aussi riches que celui de la Cathédrale du Puy, constitué de plus de 700 oeuvres.


Il s'agit probablement de la découverte archéologique musicale la plus importante faite en France depuis plus d'un siècle.

Ces partitions anciennes intéressent bien sûr les musiciens et les musicologues. Elles ont aussi un intérêt historique de premier plan, car elles témoignent de l'activité des artistes locaux, principalement dans la seconde moitié du XVIII° siècle. Plusieurs oeuvres, dont aucune trace n'était connue, ont été ainsi mises à jour. On a même redécouvert des compositeurs dont on avait oublié jusqu'à l'existence : c'est le cas de Louis Grénon [1734-1769], maître de musique à la Cathédrale du Puy de 1754 à 1763, qui montre un savoir-faire remarquable.

Le fonds de partitions a fait l'objet d'une convention signée le 5 décembre 2006 entre le Conseil général de la Haute-Loire, le Centre de musique sacrée du Puy-en-Velay, l'université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand et le Centre de musique baroque de Versailles, afin de mettre en valeur ce patrimoine exceptionnel dont l'étude se poursuit grâce aux travaux du Centre d'Histoire "Espace et Culture" dirigé par Philippe Bourdin.

Dès la découverte du fonds musical de la Cathédrale du Puy, l'Association Diocésaine du Puy a mis en place, en 1999, une commission de valorisation de ce patrimoine musical. Cette commission a confié au Centre de musique sacrée du Puy-en-Velay la responsabilité d'assurer la conservation des partitions, d'en garantir l'accessibilité aux chercheurs, enfin d'initier les actions nécessaires à sa valorisation, en particulier de favoriser la recréation des oeuvres, grâce au concours de la Maîtrise de la Cathédrale du Puy.

La mise en valeur de ce fonds passe inévitablement, dans le cadre d'actions de recherches, par la publication d'un catalogue réalisé par le CHEC de Clermont-Ferrand. Elle passe également par l'édition des oeuvres les plus significatives, dans un premier temps de trois volumes, dont le premier paru récemment, réalisés par les éditions du Centre de musique baroque de Versailles, sous la direction de Jean Duron, avec la collaboration de Bernard Dompnier (CHEC, université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand) qui permettra à l'oeuvre religieuse de Louis Grénon d'être interprêtée et entendue à nouveau.

En parallèle, et dans le même désir de mettre en commun les connaissances et axes de recherches, le Centre de musique sacrée du Puy-en-Velay et le Centre Histoire  "Espace et Cultures", en collaboration avec le Conseil général de la Haute-Loire, organisent régulièrement un colloque international, au Puy-en-Velay, avec des chercheurs venus du monde entier :

  • 2001 : Maîtrises et chapelles aux XVIIe et XVIIIe siècles
  • 2005 : Les cérémonies extraordinaires du catholicisme baroque
  • 2010 : Les langages du culte