Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre de Musique Sacrée du Puy-en-Velay
Centre de Musique Sacrée du Puy-en-Velay Centre de Musique Sacrée du Puy-en-Velay

Les œuvres de Louis Grénon - volume 1

Le Centre de musique baroque de Versailles grâce au soutien du Conseil général de la Haute-Loire a assuré l'édition scientifique de l'oeuvre de Louis Grénon, maître de musique de la cathédrale du Puy de 1754 à 1763.
Ce premier volume est consacrée à ses messes.

Louis Grénon - Les Messes

Centre de musique baroque de Versailles
Collaborateur de l'édition : Bernard DOMPNIER
Editeur : Jean DURON
Collection : Edition critique - Anthologies
Sous collection : Musique des maîtrises de France
Type d'édition : édition critique
Référence : CMBV_054
ISMN M-707034-54-5
Pagination : LXXVII-215
Reliures : broché
 

Présentation

Louis Grénon est né à Saintes en 1734. Formé à la maîtrise de sa paroisse, il entre au service de la cathédrale du Puy-en-Velay comme maître de musique à 20 ans. En 1763, il part pour Clermont-Ferrand, probablement à cause d'un litige concernant sa rémunération. Il rejoint la cathédrale de sa ville natale en 1765 où il obtient une semi prébende en plus de la maîtrise. Il s'éteint le 2 janvier 1769, lannée de ses 35 ans.
Louis Grénon est certainement la figure la plus emblématique du fonds extraordinaire de partitions musicales mis au jour en 1994 dans les dépendances de la cathédrale du Puy-en-Velay. Constitué de plus de 700 œuvres, il représente une découverte majeure pour la musique d'église de la fin du XVIIIe siècle, essentielle à la compréhension de la musique en province et plus particulièrement de la musique religieuse. L'étude de ce fonds se poursuit activement grâce aux travaux d'un groupe de recherche clermontois, le CHEC, dirigé par Philippe Bourdin et auquel participent Bernard Dompnier et Jean Duron.

Les Messes

Au-delà de l'intérêt historique majeur que constitue ce corpus, on sera séduit par le savoir-faire remarquable de ce jeune compositeur : il s'agit d'une œuvre pleinement maîtrisée, pleine de tendresse et de beaux moments, peu difficile à chanter et qui convaincra les amateurs de musique ancienne de l'habileté et du talent des compositeurs de nos belles provinces de France.
Ce premier volume s'ouvre sur la Messe en sol majeur, de style concertant, composée pour chœur à 5 voix, basse continue et deux bassons concertants. Ce même effectif est nécessaire pour la Messe en noël, remarquable et rare exemple de « messe parodie ». La Missa quinti toni, un peu plus austère, requiert un chœur à 4 voix et basse continue et enfin la très belle Petite messe en la majeur, de style concertant, également pour chœur à 4 avec basse continue et une basse d'archet obligée.


Le volume débute par une introduction générale de Bernard Dompnier. Après la biographie du compositeur et un aperçu de son œuvre, l'historien questionne les documents d'archives puis présente le fonds de la cathédrale du Puy-en-Velay. Suit l'introduction de Jean Duron centrée plus directement sur les œuvres éditées dans le volume. Il discute en particulier le cas de la Messe en noël qui utilise, comme celles de Charpentier ou de Brossard, des timbres de Noël, mais aussi des thèmes de Rameau et Mondonville : il fait un point successivement sur le genre du « noël en musique », sur la parodie et les problèmes que peut poser l'insertion de mélodies profanes connues dans un contexte liturgique, et enfin sur le traitement technique de tels procédés. Ceci l'amène à traiter de la circulation des œuvres sous un jour nouveau : ces emprunts aux compositeurs parisiens montrent qu'un jeune compositeur, guère sorti de Saintonge et du Velay, peut connaître, tout comme son public, les œuvres à la mode de Paris et des techniques décriture d'avant-garde. L'introduction est assortie de 6 fac-similés, de la partition complète des 4 messes et d'un appareil critique en fin de volume. Les matériels vocaux et instrumentaux de chacune des messes sont par ailleurs disponibles.

Les éditeurs

Bernard Dompnier, professeur d'histoire moderne à l'Université de Clermont-Ferrand 2 et membre senior de l'Institut universitaire de France, est spécialisé dans l'histoire du catholicisme moderne, et plus particulièrement sur l'activité missionnaire en France au XVIIe siècle. Depuis plusieurs années, ses recherches sont orientées sur l'histoire du culte et des dévotions.

Jean Duron est chercheur et directeur des Éditions au Centre de Musique Baroque de Versailles. Ses travaux, essentiellement consacrés à la musique de Louis XIV et aux moyens de son interprétation (effectifs, contrepoint, composition, théorie), concernent principalement les grandes formes (grand motet, tragédie en musique), la musique de la Cour et des grandes cathédrales du royaume. Il a notamment publié aux Éditions du CMBV, et chez d'autres éditeurs, des œuvres de Charpentier, Du Mont, Rameau, Brossard...

Source : Centre de musique baroque de Versailles