Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Cathédrale Notre-Dame du Puy-en-Velay

Un évêque bâtisseur....et marcheur !

Gotescalc, moine puis abbé du Monastier et enfin évêque du Puy

« Une fois encore Dieu suscite un Sauveur : Gotescalc, moine puis abbé du Monastier et enfin évêque du Puy(…) » 

« …Bon et bien vaillant, celui-ci s'efforça avec une sollicitude paternelle de rendre à son état premier ce couvent où la malignité de son prédécesseur avait presque fait le vide et il se dévoua sans repos à ce lieu et à ses habitants pour leur procurer tout ce qui était nécessaire à la santé des âmes comme celle des corps… »
(Cartulaire de l'abbaye Saint-Chaffre du Monastier)
Abbatiat de Guillaume IV 1086-1136. 


GODESCALC devient évêque du Puy et du Velay en 927, tout en restant abbé du Monastier jusqu'à l'élection de Dalmace, son successeur à l'abbatiat du Monastier. Son épiscopat au Puy durera encore 24 ans au moins. 
 
MARCHEUR  

En 951, GOTESCALC entreprend le pèlerinage à Saint-Jacques en Galice : il est l'un des premiers pélerins français à se rendre à Compostelle. 
 

BATISSEUR  

Au sommet du dyke, voisin du Mont-Anis et du sanctuaire cathédral Sainte-Marie, « …sur ce lieu de culte très ancien, d'origine gallo-romaine, le doyen de l'église du Puy, TRUAMUS sollicite de l'évêque GODESCALC l'autorisation de bâtir au sommet du pic une chapelle dédiée à saint Michel. L'édifice terminé est consacré le 18 juillet 961 par GODESCALC comme l'indique la charte de fondation …» (Robert DELORT, « La France de l'an mil »). 
 

Le 15 août 949, il avait pris part au Concile de Lyon, convoqué par l'archevêque BOUCHARD. Le cartulaire de Savigny atteste que l'évêque du Puy Sainte-Marie est un des chefs de file cherchant à développer le culte marial. 

 
Le pèlerinage à saint Jacques sera jalonné de sanctuaires dédiés à Marie Vierge et Mère de Dieu (theotokos).