Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Cathédrale Notre-Dame du Puy-en-Velay
Navigation

Grande Joie ! Le Pape décrète le grand jubilé du Puy et lui donne ainsi un caractère universel

En date du 3 mars 2016, le pape François, par décret, reconnaissant le rayonnement universel du sanctuaire Notre Dame du Puy, accorde aux fidèles qui viendront participer à la démarche jubilaire, une année de pardon, avec l'indulgence plénière qui y est attachée. Il reconnaît aussi combien les "fins spirituelles" du jubilé du Puy et du Jubilé de la miséricorde se rejoignent. Il accorde de plus à chacun sa bénédiction apostolique

Pénitencerie apostolique

 

 

 

Prot. N.435/15/I

 

 

 

Decret

 

 

 

         la pénitencerie apostolique, en vertu des facultés à elle attribuées selon un mode très spécial par le très saint Père dans le Christ Notre Seigneur, François pape grâce à la providence divine, concède avec bienveillance au très excellent et révérendissime Père dans le Seigneur Luc Crepy, C.I.M., évêque du Puy ce qui suit : durant les jours du 23 mars et du 15 août 2016, qui ouvrent et concluent sollennellement le Grand Pardon du Puy, après la célébration pontificale du Divin Sacrifice, en l'église cathédrale de la bienheureuse Vierge Marie élevée au Ciel, d'accorder à tous les évêques, chanoines, prêtres, diacres, religieux hommes et femmes, et aux pieux fidèles laïcs présents, vraiment pénitents et poussés par la charité, présents à ces célébrations, la Bénédiction papale avec  l'Indulgence plénière qui y est attachée, selon les conditions habituelles (la confession sacramentelle, la communion eucharistique et la prière aux intentions du Souverain Pontife).

 

 

 

         Les fidèles du Christ qui recevront avec dévotion la bénédiction papale, même si en des circonstances raisonnables, ils ne peuvent participer physiquement aux rites sacrés, pourvu qu'ils s'unissent à ces rites, les suivant consciemment par la télévision ou la radio, recevront de plein droit et validement l'indulgence plénière.

 

         Nonobstant toute disposition contraire.

 

         Daté à Rome, du Palais de la Pénitencerie Apostolique, le trois mars, en l'année de la Réparation du Salut humain 2016.

 

 

 

Maur Cardinal Piancenza

 

grand pénitencier

 

 

 

Christophe Nykiel

 

Régent       

 

 

 

 

 

 

Pénitencerie apostolique

 

 

 

Prot. N.434/15/I

 

 

 

 

 

Bienheureux père

 

 

 

         Luc Crepy, C.I.M., l'évêque du Puy, uni avec le chapitre et le clergé de l'église cathédrale du Puy, dans un sentiment de filiale dévotion envers ta sainteté te fait part et t'expose ce qui suit, de tout coeur et respectueusement :

 

 

 

         L'église cathédrale, sous le titre insigne de la Bienheureuse Vierge Marie élevée au Ciel, fut construite au temps du concile d'Ephèse.

 

         Depuis toujours, cette église cathédrale est honorée d'une particulière affection par la dévotion des fidèles, non seulement du Puy, mais de toute la France et presque de toute l'Europe. Or depuis des temps immémoriaux, la sainte Mère Eglise à accordé et à maintenu au long de l'histoire en sa faveur des richesses de Miséricorde divine : au moins depuis l'an 1407, lors des années durant lesquelles le Vendredi saint de la Passion du Seigneur survient le 25 mars, coïncidant ainsi avec le jour de l'Annonciation du Seigneur, le grand pardon en forme de Jubilé a été accordé. La deuxième coïncidence de ce genre, durant ce millénaire, se produit en cette année 2016.

 

 

 

 

 

         Mais pour que les fidèles qui participeront à ces célébrations, bénéficient pleinement des ces bienfaits rappelés ici, il faut ouvrir largement pour eux le Trésor des mérites spirituels du Christ Rédempteur, de la Bienheureuse Vierge Marie et des Saints, par le don de l'Indulgence. Et Dieu, etc.

 

 

 

en ce 3 mars 2016

 

 

 

         la pénitencerie apostolique, par mandat du Très Saint Père, le pape François, concède avec bienveillance une année de pardon, avec l'indulgence plénière qui y est attachée, sous les conditions habituelles (confession sacramentelle, communion eucharistique et prière aux intentions du Souverain Pontife), aux fidèles du Christ vraiment pénitents et poussés par la charité à partir du 23 mars jusqu'au 15 août 2016, si,  associés de coeur avec les fins spirituelles de l'Année Sainte de la Miséricorde, ils visitent l'église cathédrale du Puy sous la forme d'un pèlerinage et y participent avec dévotion à une célébration jubilaire (en particulier à la sainte messe, à la liturgie de heures, à une célébration pénitentielle, un chemin de croix), ou si seulement durant un temps convenable, ils vaquent à des considérations pieuses, les concluant par la prière du Seigneur, le Symbole de la Foi et des invocations à la Vierge Marie, pour la conversion des pécheurs et l'extension du Règne du Christ par toute la terre.

 

         Les vieillards, les malades, les religieux et religieuses cloîtrés, et tous ceux qui, pour une cause grave ne peuvent sortir de leur maison, pourront bénéficier de l'Indulgence plénière, pourvu qu'ils s'unissent de coeur à ceux qui feront cette visite pieuse, en concevant une detestation du péché, et avec la ferme intention, il leur est permis alors d'accomplir où ils veulent, les trois conditions habituelles étant remplies, devant n'importe quelle petite image mariale, en récitant les prières indiquées ci-dessus, en offrant au Dieu de Miséricorde par Marie, les douleurs ou les incommodités de leur propre vie.

 

         Ayant ainsi accédé à la demande, afin de libérer plus facilement le pardon divin en vertu du pouvoir des clés de l'Eglise, faisant appel à la charité pastorale sacerdotale, la Pénitencerie apostolique, demande de tout son pouvoir au chanoine pénitencier, aux chanoines ainsi qu'aux prêtres munis des facultés opportunes pour recevoir les confessions et préposés à celles-ci, de se consacrer d'une âme prompte et généreuse à la célébration de la Pénitence et d'administrer souvent la sainte communion aux malades.

 

         Le présent décret est valable pour cette occasion jubilaire. Nonobstant toute disposition contraire.

 

 

 

 

 

Maur Cardinal Piancenza

 

grand pénitencier

 

 

 

Christophe Nykiel

 

Régent