Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Cathédrale Notre-Dame du Puy-en-Velay

Le Guide du Parfait Cérémoniaire

Voici le récit de la matinée dominicale du Parfait Cérémoniaire, agrémenté d'un mémo qui récapitule quelques étapes importantes de la messe. Vous trouverez un certain nombre de conseils tout au long de cet article qui, nous l'espérons, pourra vous être utile pour la préparation des messes ordinaires.

 
Tous les horaires sont proposés pour une messe à 11h. Si la messe est à 10h30, enlevez ½ heure… 

 

 

Tenue

Tout d'abord, le Parfait Cérémoniaire (que nous appellerons PC dans le reste de l'article) ne doit pas négliger son habillement du dimanche matin.
En effet, que de fois a-t-on vu des cérémoniaires en baskets, ou avec un col de chemise qui dépasse! 

Je vous propose donc pour parer à ces inesthétiques fautes de goût: 

-Un polo (ou un t-shirt) uniforme pour éviter que l'on voit les motifs, au cas où l'aube serait quelque peu transparente. Le polo a cet avantage sur la chemise: on peut aisément en replier le col pour ne pas qu'il dépasse sans pour autant abîmer le vêtement. 


- Un pantalon sobre (un jean classique peut parfaitement faire l'affaire); il vaut mieux éviter le short, surtout si l'aube que l'on utilise est un peu trop courte. 

- Des chaussures sombres style chaussures de ville, mocassins ou chaussures-bateau. Les baskets sont à bannir, mais des sandales en cuir (sans chaussettes dessous!)  sont tout à fait acceptable, certains curés les recommandent même. 

Ainsi vêtu, le PC se doit d'arriver minimum ½ heure avant le début de la célébration (on acceptera 20 minutes dans les cas extrêmes…), donc dans le cas présenté ici, à 10h30. C'est maintenant que la course commence. 

 

Quoi de particulier aujourd'hui ?

                                                            

1) Tout d'abord, se renseigner auprès des personnes présentes (religieuses, sacristain, curé,…) pour connaître le déroulement de la messe (et le numéro de la prière eucharistique) et les possibles événements extraordinaires du jour (baptême, première communion,…) si cela n'a pas déjà été fait auparavant (ce qui est tout de même largement préférable).

Il doit de même être au courant de la présence ou non de l'évêque. Une fois ces renseignements collectés, le PC devra alors avoir en mémoire tout le déroulement de la célébration (ou sur un papier, s'il est quelque peu fatigué ce jour-là).

En effet, c'est à lui qu'incombe la tâche d'organiser et d'harmoniser tout ce petit monde. 

 

Distribution des services

                                                                                     

2) Il est entre 10h35 et 10h40, le PC doit alors répartir les services entre les servants déjà présents et ceux qui devraient arriver d'un instant à l'autre. Le PC doit en effet être au courant des activités scoutes et autres de ses servants pour pouvoir savoir à l'avance ceux qui seront présents ou non. Les services principaux sont à donner en priorité, afin d'être certain qu'ils seront bien accomplis.

Ainsi, le PC veillera à désigner: 
-un cruciféraire 
-deux céroféraires 
-deux servants pour s'occuper de l'offertoire et de la mise en ordre de l'autel 
-un servant pour la clochette à la consécration 

Ensuite, suivant les occasions, les forces en présence et les habitudes liturgiques de la paroisse: 
-un porte-mitre et un porte-crosse si l'évêque est présent 
-un thuriféraire et son porte-navette 
-deux autres céroféraires 
-un porte-missel 
-deux porte-lumignons qui se chargeront de l'accompagnement du Ciboire du tabernacle à l'autel et inversement 
-deux "Lecteurs" (cf. nos distinctions dans les différents rôles) qui transmettront la Paix donnée par le Président aux servantes ou directement à l'assemblée 
-un "Lecteur" qui lira la première lecture. 

Le pauvre Cérémoniaire en train de lire cet article se demande sûrement comment diable va-t-il faire pour trouver autant de servants… 
Qu'il se rassure! Il est tout à fait possible d'organiser une belle célébration avec seulement trois servants, lui compris: 

-à l'entrée: le PC porte la croix et les deux autres servants les cierges 
-à l'évangile: le PC est thuriféraire et les deux autres céroféraires 
-pendant l'offertoire: le PC supervise et les deux servants se chargent du service 
-à la consécration: le PC est thuriféraire, un servant est son porte-navette pendant que l'autre se charge de la clochette (il n'y a donc pas de cierges) 
-à la communion: le PC s'occupe de la mise en ordre de l'autel tandis que les deux céroféraires accompagnent le Corps du Christ. 
-à la sortie: cruciféraire et céroféraires.

 

Préparation du choeur
 

3) Entre 10h45 et 10h50, le PC doit s'occuper de l'organisation du chœur: 

- s'assurer que le pied d'encensoir est bien présent avec des recharges suffisantes en charbon et encens (3 charbons, et une navette d'encens), une bougie et une pince. 
- veiller à la présence du lectionnaire sur l'ambon et de même pour l'évangéliaire: savoir si le diacre l'apporte pendant la procession d'entrée. 
- disposer la crédence de façon à rendre son utilisation la plus pratique possible: d'un côté le missel (et, si besoin est, le porte-missel), prêt à être emporté sur l'autel; au milieu le calice avec dessus le purificatoire,  la patène, la pale, le corporal et enfin le voile; et de l'autre côté, les burettes avec le manuterge et le lavabo. Derrière, on disposera les ciboires qui serviront à la communion et que l'on apportera sur l'autel après le Notre Père. Le PC vérifiera aussi le nombre d'hosties et la présence de la grande hostie sur la patène. 
- vérifier le bon fonctionnement des micros et la présence de quelques feuilles de messe dans le chœur. 

 

Derniers ajustements

4) Entre 10h50 et 10h55: retour du PC parmi ses troupes. Il s'assure que les cloches sonnent. Il vérifie que les charbons sont prêts et les cierges allumés. Il précise les services distribués en fonction des nouveaux arrivés et se présente aux prêtres invités ou de passage. 

 

mise en place de la procession

                                                           

5) 10h55: mise en place de la procession, prière des servants avant la messe puis placement définitif de tous les servants et prêtres dans la procession

(en italique, le cas d'une messe stationale, c'est-à-dire d'une messe célébrée par l'évêque) : 

-thuriféraire et porte navette à sa droite s'il est droitier (gauche s'il est gaucher) de façon à ce que l'encensoir soit au milieu des deux 
-cruciféraire entouré de quatre céroféraires 
-deux céroféraires 
-diacre portant l'évangéliaire 
-un céroféraire 
-servants (par ordre de taille ou de rôles: servants/ acolytes/ lecteurs/ cérémoniaire) 
-diacres 
-concélébrants 
-célébrant 
Si l'évêque est le célébrant, alors les deux servants porte-insignes se placeront derrière lui.

6) 10h59: les charbons dans l'encensoir sont rougeoyants, le célébrant impose l'encens et le bénit.

On sonne la cloche d'entrée, le chant d'entrée débute.

 

mémento-messe

                                                       

Bon, voici donc le début de la messe (nous prenons la messe solennelle, avec tous les encensements). 

Déroulement rapide et pense-bête: 

1) Arrivé à l'autel, le PC (ou le thuriféraire) tend l'encensoir au président qui impose l'encens et bénit l'autel (le PC lui relevant la manche droite de sa chasuble, si besoin est) 

2) Toujours être attentif aux insignes (nous ne développerons pas cela ici) 

3) Veiller à ce que le missel du président soit à la bonne page et que le porte-missel intervienne à temps 

4) Gérer les charbons durant toute la célébration 

5) Evangile: les céroféraires se mettent en place devant l'autel pendant que le thuriféraire et le porte-navette vont faire imposer l'encens, à genoux devant le célébrant. Salut de l'autel et mise en place autour de l'ambon. A la cathédrale du Puy, le PC rappelle aux servants que l'homélie se suit dans l'assemblée. Il veille donc à ce que les céroféraires dépose leur cierge au pied de l'ambon sans remonter dans le sanctuaire 

6) Avant l'offertoire : Mise en place de l'autel par deux servants sous la surveillance du PC: le PC déplie le corporal SUR l'autel (pas en l'air) et, s'il n'y avait pas de procession des oblats, il dispose calice et patène de part et d'autre du corporal (ce n'est pas à lui de les poser dessus). Puis il place le missel à gauche du corporal 

7) Offertoire: Juste après la présentation du pain, un servant apporte la burette d'eau. Après la présentation du vin, encensement de l'autel, puis deux servants s'approchent pour le lavabo 

8) Prière eucharistique: le PC tourne les pages du missel 

9) Consécration: les céroféraires, le thuriféraire, le porte-navette et le sonneur de clochette se placent à genoux devant l'autel 

10) Agnus: les lecteurs transmettent la Paix depuis le célébrant jusqu'aux servantes, voire dans l'assemblée; deux servants accompagnent le prêtre chargé de prendre le ciboire plein dans le tabernacle; les céroféraires mènent les servants aux fond de la nef principale (en passant par les nefs latérales) 

11) Communion: le PC veille au placement des céroféraires de part et d'autre de ceux qui donnent la communion 

12) Mise en ordre de l'autel: penser à déplier un corporal sur la crédence pour y poser calice et patène non purifiés. Assurer le lavabo pour ceux qui ont distribué la communion 

13) Procession de sortie: le thuriféraire se place APRES le cruciféraire (l'église n'a plus besoin d'être purifiée)

                                                              

Après-messe

Attention: la messe ne se termine que lorsque tous se sont inclinés devant la croix dans la sacristie et salués entre eux. 

De plus, il ne faut pas oublier que l'on est dans la sacristie, le PC doit donc être attentif à faire respecter un minimum de tenue et de silence dans cet endroit. 

Pour notre brave PC, la messe n'est pas encore tout à fait terminée: il doit encore aider à ranger tout le matériel liturgique (débarrasser la crédence, ranger les différents livres, éteindre les micros, rapporter le pied d'encensoir,…). 

Une fois ceci accompli, et pas avant, il pourra ôter son aube et profiter d'un déjeuner dominical bien mérité! 

J'espère que cet article pourra vous être utile. 

Cependant, n'oubliez pas la devise des bénédictins: "Orare et Laborare". 

Prier vient en premier: cela ne sert à rien d'être un pur technicien de la liturgie, si l'on ne sait pourquoi nous agissons ainsi et si nous ne mettons aucune intention derrière. Un Parfait Cérémoniaire est donc celui qui est capable de mener une célébration à la fois profondément priante mais aussi impeccablement harmonisée sur le plan liturgique. 


Vale et Pax vobiscum. 


Cyprien Grau,  

Grand clerc de la Cathédrale Notre-Dame du Puy