Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Cathédrale Notre-Dame du Puy-en-Velay

Le premier porche de la cathédrale : "le porche de la Parole"

Effectivement ce premier porche pourrait s'appeler le porche de la Parole en raison de la présence des sculptures représentant les quatre évangélistes. 
Sous chaque sculpture, des phylactères indiquent leur nom : saint Jean figuré par l’aigle, saint Matthieu par l’homme, saint Luc par le taureau, saint Marc par le lion. 

Cette représentation symbolique, appelée le tétramorphe, trouve son origine dans l’Apocalypse « le premier vivant ressemble à un lion, le deuxième à un jeune taureau, la figure du troisième à un homme, le quatrième ressemble à un aigle. » 
L’homme a été affecté à St Matthieu parce qu’il commence son Évangile par une généalogie humaine de Jésus (Mt 1, 1-17), nous rappelant ainsi l’humanité de Jésus. 
Le lion est attribué à Marc qui commence son Évangile par la prédication de Jean-Baptiste,  « la voix qui crie dans le désert » (Mc 1, 3). 

Le taureau est l’animal sacrificiel par excellence, il est donc attribué à Luc qui commence son Évangile en nous racontant le récit du sacrifice de Zacharie, sacrifice pendant lequel  Seigneur lui apparait pour lui annoncer la naissance de Jean-Baptiste. 
L’aigle est attribué à Jean qui atteint les sommets de la doctrine comme l’aigle atteint les sommets des montagnes et avec ses yeux perçants voit ce que beaucoup ne peuvent voir… 
Les Évangélistes sont reliées au médaillon central qui représente la Vierge Marie qui porte l’Enfant Jésus, montrant ainsi que les Évangiles ont été écrits pour nous annoncer la bonne nouvelle de l’Incarnation.